deserteur39

Le zonard déchaîné

Renaud promo concert — Par deserteur39 @ 10:09

alt

Film streaming limite


Les Nuls L'Emission Renaud - 08 02 1992

Vidéo Renaud Télé — Par deserteur39 @ 19:37


Un jour, un destin les raisons de la colère Renaud

Vidéo Renaud Télé — Par deserteur39 @ 12:54

"Renaud, les raisons de la colère". Documentaire inédit proposé par Laurent Delahousse sur le chanteur populaire Renaud. Retour sur la personnalité du chanteur, sa conscience politique mais aussi ses déceptions amoureuses...Le chanteur est dans des tourments intérieurs contre lesquels il lutte encore aujourd'hui. Grâce à des témoignanges et des documents archives, Un Jour Un destin dresse le portrait de Renaud avec ses épisodes heureux et tristes de sa vie.
Quels ont été ses débuts de chanteur de rue et son apprentissage de la scène au côté de Coluche ?Quelles ont été les conséquences psychologiques d'un concert piège à Moscou en 1985 ?
Un Jour Un Destin a décidé de dévoiler la face intime de Renaud un artiste sensible et engagé. 

 


Renaud Fréquenstar 1995

Vidéo Renaud Télé — Par deserteur39 @ 12:23

alt

Dans le cadre de la promo de l'album A la Belle de Mai, Renaud se rend chez notre Laurent Boyer pour l'émission Fréquenstar...

La version complète de l'émission ici : Renaud Fréquenstar 1995


Renaud prépare sa rentrée en Vaucluse

news — Par deserteur39 @ 09:06

  alt

Renaud prépare sa rentrée en Vaucluse Par Catherine CADOT Créé le 02/09/2010 14:55  En deux jours et trois mouvements, L'Isle-sur-la-Sorgue s'est vidée de son agitation, rendue à ses habitants dans une douce intimité propre à la conversation et aux confidences. Le chanteur Renaud qui, cet été, a souvent dû affronter l'amour -parfois débordant- de ses fans et des visiteurs de la ville, vient lui aussi de retrouver L'Isle, presque celle d'antan. Celle où, gamin, avec toute la famille Séchan, il venait visiter sa tante, son oncle médecin qui se faisait payer en jolis cailloux pour mettre dans son jardin, et ses cousins, Pierre et Frédéric, sur les hauteurs de Saint-Antoine.  "On se baignait dans la Sorgue sur des chambres à air de tracteurs", se souvient-il. Car, à l'époque, "il n'y avait personne". Et même un peu plus tard, même devenu grand, quand il revient chaque été, cette fois avec Dominique, sa femme, Lolita sa fille, dans la maison de sa tante qu'il a acheté entre temps: "Je l'avais prédit, je le savais. Dans 10 ans, sur le quai Jaurès, il n'y aura que des restaus". Car, à l'époque (ce n'est pas si loin), il n'y avait que le Bassin, le café de la Sorgue. Et puis le "Nego Chin", celui des deux Michel, Hours et Mélani. C'était les belles années.  Et puis, bien sûr, il y a la Sorgue. La rivière qui lui inspirera trois de ses chansons, Fanny de la Sorgue, L'aquarium et La pêche à la ligne. Cette fameuse pêche que lui apprendra l'Asticot, Jacky pour les intimes. Même si les poissons continueront à couler dans la rivière des jours tranquilles, c'est de l'amitié brute qu'ils auront ramenée dans leurs filets.  Aujourd'hui, la petite maison de la tante a bien changé, elle s'est agrandie, embellie, sertie dans un parc magnifique, elle est devenue l'indispensable refuge de sa sérénité. C'est là, à L'Isle que, cet été, auront été concoctés, en grande partie, deux de ses gros projets de rentrée. Une compile et un coffret, uniquement des répliques d'originaux en vinyle 180 grammes que les fans ne manqueront pas de s'arracher. Une compile, un coffret, dont une interview fleuve avec le journaliste Henri Loevenbruck, pour l'illustrer. Ce journaliste parisien, auteur de romans policiers, fan de musique, musicien lui-même, est ami de l'artiste.  Car c'est bien ça la vie d'artiste qui, même au pays des cigales, continue de chanter bien après la fin de l'été. Dans quelques jours, il en sera fini des vacances, le chanteur repartira à la capitale, peaufiner sa rentrée. Avec, dans ses bagages, un reste de soleil et d'accent provençal. (1) Activité typique sur la Sorgue avec des barques à fond plat.


Molly malone : Á CARLINGFORD (CARLINGFORD)

news — Par deserteur39 @ 22:09
alt 
 
Á CARLINGFORD
(CARLINGFORD)
Mes deux frères, comme moi, ont grandi là-bas
Les pieds dans la tourbe noire
Loin des vertes prairies du Connemara
Entre Davan et Mullingar
Quand la grande famine est arrivée
Quand le père a rejoint la tombe
Nous avons quitté ces terres désolées
Au fond du cœur un Nouveau Monde
À Carlingford, à Carlingford
Nous avons posé nos ballots
Échoués sur les docks avec les oiseaux
Nous avons attendu le bateau
Mon grand frère Donovan, cœur d'or, innocent
Pour nous donner du pain
A viré bandit, voleur, traficant
A sali à jamais ses mains
Petit frère Henry est parti aussi
Enrôlé dans une sale armée
Pour un bol de soupe et un fusil
Il a appris à ramper
À Carlingford, à Carlingford
Sur les docks, avec les matelots
J'ai crié au vent avec les oiseaux
Et j'ai attendu le bateau
INSTRUMENTAL
Lorsque grand frère fut jeté aux fers
Condamné à pendre demain
Quand petit frère revint de la guerre
Dans un costume de sapin
J'ai pleuré des torrents de larmes salées
À en faire déborder l'océan
Et puis j'ai maudit le ciel irlandais
Qui emporte tous ses enfants

Molly malone : BELFAST MILL (Adaptation "ARAGON MILL")

news — Par deserteur39 @ 22:07
BELFAST MILL
(Adaptation "ARAGON MILL")

Du côté Est de la ville
Aux pieds de la colline
Y'a une grande cheminée
C'est le Belfast mill

Mais il n'y a plus de fumée
Qui sort de la cheminée
Car la fabrique a fermé
Et ne r'ouvrira jamais

Et le seul bruit qu'on entend
C'est la mélodie du vent
Qui souffle sur la ville
Qui tourne sur Belfast mill

Il n'y a plus d'enfants
Qui jouent le long des rues
Avenir désespérant
Génération perdue

Et le seul bruit qu'on entend
C'est la mélodie du vent
Qui souffle sur la ville
Qui tourne sur Belfast mill

Ma vie c'était les machines
Le brouhaha de l'usine
Mes copains qui sont partis
Licenciés eux aussi

Et le seul bruit qu'on entend
C'est la mélodie du vent
Qui souffle sur la ville
Qui tourne sur Belfast mill

J'suis pas trop vieux pour bosser
Et trop jeune pour mourir
Sans travail depuis l'été
Que vais-je devenir

Et le seul bruit qu'on entend
C'est la mélodie du vent
Qui souffle sur la ville
Qui tourne sur Belfast mill

Du côté Est de la ville
Aux pieds de la colline
Y'a une grande cheminée
C'est le Belfast mill

Mais il n'y a plus de fumée
Qui sort de la cheminée
Car la fabrique a fermé
Et ne r'ouvrira jamais

Et le seul bruit qu'on entend
C'est la mélodie du vent
Qui souffle sur la ville
Qui tourne sur Belfast mill

Et le seul bruit qu'on entend
C'est la mélodie du vent
Qui souffle sur la ville
Qui tourne sur Belfast mill

Qui souffle sur la ville
Qui tourne sur Belfast mill

Auteur : Si KAHN Adaptateur : Renaud SECHAN

Molly malone : INCENDIE (CAMPFIRE IN THE DARK)

news — Par deserteur39 @ 22:05

 

 

(CAMPFIRE IN THE DARK) 

Mon père se lève tôt
Il prend son café brûlant
Assis, tout seul, près du fourneau
Le jour vient doucement
La journée sera longue
Et vide, comme souvent
Il me racontera encore
Sa vie d'itinérant

Au fond de l'Alabama
Comme elle est loin sa terre
Reverra-t-il un jour sa rivière
Et le Connemara
Son pays brûle en lui
Comme un grand incendie dans la nuit
Comme un grand incendie dans la nuit

Ma mère nettoie par terre
Courbée en deux toujours
Par la vie de misère
Et puis par l'amour
Elle a pleuré, elle a souffert
Plus souvent qu'à son tour
Pour donner à manger au père
Aux enfants chaque jour

Au fond de l'Alabama
Comme elle est loin sa terre
Ses frères, ses amis, la pluie qui tombe
Et puis le Connemara
Elle revoit son pays
Comme un grand incendie dans la nuit
Comme un grand incendie dans la nuit

INSTRUMENTAL

Mon père va parfois le soir
Au billard du coin
Claquer un demi Dollar
Sans même un copain
Et lorsque nous sommes jetés
Comme de pauvres chiens
Du Dancing près de la jetée
Le vieux ne dit rien

Il ira demain matin encore
Au bureau d'emploi
Faire la queue pendant des heures
En se demandant pourquoi
Pas de job, pas de boulot, rapé
Pas pour les irlandais
Il sera toujours pour ces gens
Un putain d'immigrant

Au fond de l'Alabama
Comme elle est loin sa terre
Reverra-t-il un jour sa rivière
Et puis le Connemara
Son pays brûle en lui
Comme un grand incendie dans la nuit
Comme un grand incendie dans la nuit
Comme un grand incendie dans la nuit

Auteur : Patrick HOULAHAN Adaptateur : Renaud SECHAN

 


RENAUD Molly Malone premier extrait de l'album la chanson VAGABOND sur deezer

news — Par deserteur39 @ 10:31

Vagabonds

http://www.deezer.com/fr/music/renaud/vagabonds-400447 
 
 
 On en a fait des miles à pieds ou en train
Sur des wagons ouverts que nous prenions clandestins
On a suivi les rails pourvu qu'ils aillent loin
Vers une vie meilleure, un boulot et du pain

Vagabonds nous étions sans un rond
Et aux quatre vents nous bourlinguions
Nous avions laissé dernière nous l'Ulster 
Pour une vie de routard de misère

Les villes industrielles du nord-ouest on connaît,
Ils nous l'ont joué belle quand les usines ont fermé
L'acier le charbon, on a tout essayé
Toujours en rêvant d'aller vers l'océan

Vagabonds nous étions sans un rond
Et aux quatre vents nous bourlinguions
Nous avions laissé dernière nous l'Ulster 
Pour une vie de routard de misère

Vagabonds nous étions sans un rond
Et aux quatre vents nous bourlinguions
Nous avions laissé dernière nous l'Ulster 
Pour une vie de routard de misère

J'ai croisé des hommes aussi démunis que moi
Des bêtes de somme qui se demandaient pourquoi 
Pourquoi ce système qui s'écroule aujourd'hui 
Fait s'écrouler les rêves de toute une vie

Vagabonds nous étions sans un rond
Et aux quatre vents nous bourlinguions
Nous avions laissé dernière nous l'Ulster 
Pour une vie de routard de misère

Vagabonds nous étions sans un rond
Et aux quatre vents nous bourlinguions
Nous avions laissé dernière nous l'Ulster 
Pour une vie de routard de misère
 

RENAUD VA CHANTER L'IRLANDE

news — Par deserteur39 @ 00:42

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 Article suivant» 

Creer un Blog Signaler un abus sur ce blog